Femme

Toi qui as tout sur terre,
Le bonheur et la joie.
Penses un peu à l'enfant
Qui est seul et a froid
Aide le à trouver,
Le bonheur dans ta voix
En le réchauffant,
Aux creux de tes grands bras
Car la vie t'a donné
A toi, femme, ces dons magiques.
Qui sont Amour beauté,
Et un coeur magnifique
Tu sauras le bercer, l'élever et l'aimer,
Et il grandira toujours plus prés de Toi,
et quand viendra le temps,
Où toi tu vielliras.
Ce sera toujours Toi
Que son coeur aimera.

 


Michel Unternehr