Sur le sable chaud
D'une plaine blanche
Je dormirais.
De tes cheveux de fée
Tu me caresseras
Tes lèvres mouillées
Me couvriront de baisers
Tout mon corps répondra
A ton désir d'aimer
Et il te serrera
Jusqu'à la nuit tombée
Toi mon Amour
Mon seul et unique bien
Sur cette terre
Mon coeur t'appartient
Et ma vie entière
Je n'aurai de cesse
A te garder contre moi.
J'ai frappé à ta porte
Et tu as ouvert
Et cette porte là
C'est à jamais fermée
Derrière moi.
Sur notre amour
Qui durera pour nous
Jusqu'à la fin des jours

(Mai 1973)

Michel Unternehr